Secretary-General’s Special Envoy for the Great Lakes region of Africa, Mary Robinson, arrives in DR Congo [scroll down for French version – 2 September]

Special Envoy for the Great Lakes Region Mary Robinson. Photo: MONUSCO/Sylvain Liechti

Special Envoy for the Great Lakes Region Mary Robinson. Photo: MONUSCO/Sylvain Liechti

Arriving in DRC, UN Great Lakes Envoy urges end to hostilities, focus on political process ahead of regional tours with AU,US and EU envoys

Kinshasa, 2 September 2013 – The Special Envoy of the Secretary-General to the Great Lakes Region, Mary Robinson, has arrived in the Democratic Republic of Congo ahead of the start of a joint regional mission this week of UN, African Union, US and European envoys to bolster diplomatic efforts for peace in the eastern DRC and the region.

Mrs. Robinson will undertake the visit jointly with Martin Kobler, Special Representative of the Secretary-General for the Democratic Republic of the Congo and Head of MONUSCO, Boubacar Diarra, Special Representative of the African Union, Russ Feingold, United States Special Envoy for the African Great Lakes region and the Democratic Republic of the Congo, and Koen Vervaeke, European Union Senior Coordinator for the Great Lakes region.

Visiting the Democratic Republic of the Congo, Uganda and Rwanda from 4-7 September, the joint envoys will meet with senior Government officials, local authorities, representatives of the international community and civil society to discourage further hostilities and to energize political efforts for peace in the region, including the Kampala process. While in Kampala on 5 September, they will attend an extraordinary session of the International Conference of the Great Lakes Region (IGCLR) focused on the crisis in eastern DRC. They will stress the urgency of steps forward in the implementation of the 11-nation Peace, Security and Cooperation Framework for the DRC and the region signed earlier this year under UN auspices as a comprehensive approach to sustainable peace in the region.

The visit comes against the backdrop of renewed intense fighting in the eastern Democratic Republic of the Congo and regional tensions that have taken a heavy toll on civilians and underscore yet again the urgency of political solutions to the crisis which has been plaguing the DRC and the region for too long.

“I would like, first of all, to express my heartfelt condolences to the families of the latest victims of this conflict, and I urge all parties concerned to immediately stop military confrontations in the eastern Democratic Republic of the Congo and work to rebuild trust in peace efforts,” the Special Envoy said at her arrival in Kinshasa on Sunday. “What the DRC and the region need is peace, stability and economic development. This can only be achieved by tackling the root causes of the conflict through a comprehensive political process.”

Prior to the start later this week of the joint envoys regional tour, Mary Robinson will hold internal consultations with UN partners in the DRC, and travel to Goma to express solidarity with the civilian population and MONUSCO.

 

*************************************

Arrivée en RDC, l’Envoyée spéciale de l’ONU pour la région des Grands Lacs exhorte la fin des hostilités, un focus sur le processus politique, avant une tournée régionale avec des émissaires de l’Union Africaine, des États-Unis et de l’Union Européenne.

Kinshasa , le 2 Septembre 2013 – L’Envoyée spéciale du Secrétaire général pour la région des Grands Lacs, Mary Robinson, est arrivée en République démocratique du Congo avant le début d’une mission régionale conjointe cette semaine avec des émissaires de l’ONU, de l’Union Africaine, des États-Unis et de l’Union Européenne pour soutenir des efforts diplomatiques pour la paix à l’est de la RDC et la région.

Mme Robinson effectuera cette visite conjointement avec Martin Kobler, Représentant spécial du Secrétaire général pour la République démocratique du Congo et chef de la MONUSCO, Boubacar Diarra, Représentant spécial de l’Union Africaine, Russ Feingold, Envoyé spécial des États-Unis pour la région des Grands Lacs et la République démocratique du Congo, et Koen Vervaeke, Coordonnateur principal de l’Union européenne pour la région des Grands Lacs.

Lors de leur visite en République démocratique du Congo, en Ouganda et au Rwanda du 4 au 7 Septembre, les Envoyés rencontreront de hauts responsables gouvernementaux, des autorités locales, des représentants de la communauté internationale et de la société civile pour décourager de nouvelles hostilités et pour dynamiser les efforts politiques pour la paix dans la région, y compris le processus de Kampala. Pendant qu’ils seront à Kampala, ils assisteront, le 5 Septembre, à une session extraordinaire de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL) qui portera sur la crise à l’est de la RDC. Ils mettront l’accent sur l’urgence des prochaines étapes de la mise en oeuvre de l’Accord-cadre pour la Paix, la Sécurité et la Coopération pour la RDC et la région, signé par 11 pays plus tôt cette année sous l’égide de l’ONU, comme une approche globale pour la paix durable dans la région.

Cette visite s’inscrit dans un contexte où les intenses combats qui ont repris à l’est de la République démocratique du Congo et les tensions régionales ont provoqué un lourd tribut sur​​les civils, et ceci souligne une fois de plus l’urgence d’une solution politique à la crise qui frappe la RDC et la région depuis trop longtemps.

“Je voudrais tout d’abord exprimer mes sincères condoléances aux familles des dernières victimes de ce conflit, et j’exhorte toutes les parties concernées à cesser immédiatement les affrontements militaires à l’est de la République démocratique du Congo, et à travailler pour rétablir la confiance dans les efforts de paix,” a déclaré l’Envoyée spéciale à son arrivée à Kinshasa dimanche. “La RDC et la région ont besoin de paix, de stabilité et de développement économique. Cela ne peut être réalisé qu’en s’attaquant aux causes profondes du conflit à travers un processus politique global.”

Avant le début de cette tournée régionale conjointe des émissaires cette semaine, Mary Robinson tiendra des consultations internes avec les partenaires des Nations Unies en RDC, voyagera à Goma pour exprimer de la solidarité avec la population civile et la MONUSCO.
—-